jeudi 18 mars 2010

Penne d'Agenais

Il y a 1 mois déjà, depuis Agen, nous nous sommes promenés dans les villes et villages environnants. Parmi ceux-ci, Penne d'Agenais. La cité médiévale est située sur un éperon rocheux (le terme penn signifie crête de montagne). Une partie de la ville abrite un port au confluent du Lot et du Boudoyssoy et de la Tancanne. La seconde partie de la ville est sur les hauteurs (120 mètres). La Mairie de Penne nous accueille, toute proche de l'Église et des ruines de l'ancienne prison.
Richard Coeur de Lion fit fortifier le château de Penne qui deviendra ainsi une puissante place de guerre, la "clé du duché de Guyenne" selon certains textes du Moyen Âge.

La cité médiévale, lors de l'accession au trône en 1154 d'Henri II Plantagenet, second époux d'Aliénor d'Aquitaine, passa sous domination anglaise. Pendant toute la guerre de Cent Ans, Penne sera tantôt française, tantôt anglaise. En 1373, les Anglais incendièrent la ville avant de l'abandonner à Duguesclin qui l'assiégeait depuis trois mois.

Les façades des maisons invitent au calme, au repos. Mais, au milieu du XVIe siècle, Penne fut le théâtre d'affrontements entre Catholiques et Protestants. Le plus sanglant eut lieu en 1562. Après 99 jours de siège, le chef de l'armée catholique s'empara de la place occupée par les Protestants. Les défenseurs furent égorgés et jetés dans les puits du château.

La Révolution permet à Penne une évolution économique et sociale tout à la faveur du peuple et de la bourgeoisie.

C'est aux XVIe et XVIIe siècles que la peste sévit dans la région de Penne. En 1653, afin d'obtenir l'enrayement de l'épidémie, les habitants de Penne s'engagent à reconstruire l'église de Notre-Dame de Peyragude et à s'y rendre en procession le 15 août de chaque année.
********************

Demain, je vous présente la Basilique Notre Dame de Peyragude.
Mais en attendant, je ne résiste pas à vous présenter quelques clichés de ces lieux où il règne une douceur et une sérénité bien agréables.

J'ai adoré déambuler dans ces ruelles étroites, sous ce ciel de fin d'hiver et ce soleil timide.

13 commentaires:

Marie-Ange a dit…

J'aime cette région de France !
Tes belles images me font pénétrer dans un monde encore préservé et authentique.
Ces balades m'enchantent.
Bisous du coeur chère Tataze.
Marie-Ange

sergine a dit…

quelle belle visite, c'est magnifique
décidemment j'ai beaucoup de villes et villages a decouvrir!

beige & blanc a dit…

Que j'aime tes reportages.
Belle journée
Nath

Marithe et Alain a dit…

Je découvre toute une histoire et de très belles photos alors que cette ville n'est pas très loin de chez nous, il faudrait parfois que j'explore les environs....
Bonne journée

maevina a dit…

Il est pittoresque ce village, mais il n'a pas été épargné, dis donc!

tede a dit…

Un village avec une histoire assez dramatique, superbes ces petites ruelles étroites, à demain pour la suite, bisousss.

jean-pierre a dit…

bonjour Tataze . je ne connais pas cette région , mais a la vue de tes photos , elle doit valoir le détour . bonne journée et gros bisous .

solene a dit…

yes!je suis la première ... ton reportage sur ce village est extrêmement intéressant ... j'adore visiter tous les lieux français que l'on découvre ainsi - j'aime nos paysages ... je me réjouis de celui de demain -
j'espère que tu vas et que tu te reposes bien ...
doux après-midi
Solène

zip de Zoup a dit…

J'adore ces maison de briques elle ont un grand charme et dégage de la chaleur !
Bisous Tataze, tu vas bien ?

Mathilde a dit…

C' est à Penne que tu nous emmène et cette découverte est magique...Notre France est le creuset de bijoux comme celui-là que le nouveau monde nous envie...
Merci j' aime cette façon de découvrir de beaux endroits à travers les yeux d' une autre..C' est aussi une façon d' apprivoiser ton regard
Bisous Tataze soleil

kristinco a dit…

La pierre, les façades, les lieux, tout est extraordinairement beau et fascinant !

saturne200 a dit…

ce soir leçon d'histoire et belles photos comme d'habitude ,un rendez vous que l'on ne peut manquer
bonne soirée
bises

irma a dit…

Je ne connais pas cette ville, ni tellement cette région, mais c'est un reportage qui donne envie de s'y arrêter!