jeudi 13 août 2009

Allez pédicure pour tous !!!!!!!

Ce matin c'est pédicure pour les équidés. Le pédicure est la personne qui soigne les pieds. Bon moi le mien on l'appelle aussi maréchal ferrant. Mais l'objectif est bien le même le soin du pied, que ce soit pour les chevaux ou pour les hommes. D'ailleurs l'origine du mot maréchal vient du haut allemand : marah qui veut dire cheval et scalc qui lui signifie soigne. Et il ne faut pas oublier le vieux adage, tellement vrai : "pas de pied, pas de cheval".
Il y a bien longtemps, au tout début de notre rencontre avec les chevaux, j'ai cherché les histoires et les légendes qui entourent le fer à cheval comme porte bonheur. Je vous en livre quelques unes, car la liste est longue.
* Les fers des chevaux de l'aristocratie auraient été munis de clous en or. Découvrir un fer arraché sur le bord d'un chemin, c'était la probabilité de trouver les fameux clous en or, et la possibilité de les monnayer.
* Pour porter bonheur le fer à cheval doit être disposé près de la porte d'entrée les éponges en haut, pour que le "bonheur ne tombe pas".
* La légende du forgeron Saint Dunstan raconte que le diable lui ayant amené son cheval à ferrer, il cloua le fer sur le pied fourchu du démon. Celui ci dut promettre, afin d'être libéré, de ne jamais entrer dans une maison protégée par un fer à cheval.
J'imagine que vous aussi vous connaissez des légendes, alors n'hésitez pas, partageons les.
Bonne journée.....

7 commentaires:

maevina a dit…

je ne connaissais pas la dernière, j'aime bien ces légendes qui justifient des coutumes ancestrales. Je n'en connais pas sur les fers à cheval à part qu'il faut 7 trous pour porter bonheur

Les Chenevrières a dit…

Bonjour Maevina. Oui celle des7 clous, quand on sait que les fers sont prévus soit pour 6 soit pour 8 clous, nous ne sommes pas prêtes de trouver le bonheur !!! sourire
A bientôt et merci pour les visites, et les commentaires c'est un vrai plaisir.

Kristin a dit…

je ne connaissais pas la dernière moi non plus...connais-tu celle de St Eloi?
Pour ferrer un cheval , son apprenti (en fait Jésus) avait coupé le pied d'un cheval puis l'avait recoller sans problème. St Eloi , qui avec orgueil, se croyait le meilleur maréchal ferrant a voulu l'imiter ...avec les conséquences que tu imagines...Reconnaissant que son apprenti était Jésus , il se fit pardonner son orgueil inutile et devint ..un saint, patron des maréchaux!!
Plus de fer chez moi, ces dames sont trop âgées pour en avoir encore besoin et le shetland peut s'en passer. mais le maréchal passe quand même régulièrement pour leur redonner de jolis pieds tout ronds.

Lulu Sorcière a dit…

Je suis débutante en équidés ;-) Merci pour ta visite aux Bois de Prinçay. Je ne connaissais pas les légendes du fer à cheval, mai j'en ai toujours gardé un sur le rebord de la petite fenêtre près de la porte de la maison. Les tuiles sont tombées malgré tout mais sans doute moi fort ;-)
A bientôt !

Les Chenevrières a dit…

Oh oui elles ont du tomber moins fort. Sourire

Anonyme a dit…

en fait, trouver un fer portait bonheur, non pas pour les clous en or mais... pour le prix du fer, directement...

un autre dicton?

faute d'un clou, le fer fut perdu
faute d'un fer, le cheval fut perdu
faute d'un cheval, le cavalier fut perdu
faute d'un cavalier, la bataille fut perdue
et tout cela, faute d'un clou de fer à cheval....

Les Chenevrières a dit…

Merci anomyme pour ce dicton...